Stereostratum corticioides ( Berk. & Broome ) H.Magnus. 1899
 
Rouille du bambou ササ・タケ類赤衣病菌
 

Stereostratum corticioides_1990_0427mont

 
 

Stereostratum corticioides_1990_0427montjpg

 
  • Basidiomycota / Pucciniomycetes / Pucciniales / Pucciniaceae
  • Synonymes

Puccinia corticoides Berk. & Broome 1878 ;
Dicaeoma corticoides (Berk. & Broome) Kuntze 1898

  • Macroscopie
  • Comestibilité sans intérêt
  • Commentaires

La "rouille du bambou", Stereostratum corticioides (Berk. & Br.). Magn. appartient au genre monospécifique établi par Magnus en 1899 à partir de matériel récolté au Japon. Signalé en Chine.

Nos récoltes venaient sur Nezasa ネザサ(Pleioblastus nezasa), commun au printemps dans l'ouest de Hondo, plus fréquent in litt. sur P. simonii, Phyllostachys, Pseudosasa, Sasa, Arundinaria. メダケ

Date de création : 26/10/2013 - Daniel Gramain

Dernière modification : 27/11/2016 - Daniel Guez

Sur le cycle de vie de la rouille du bambou Stereostratum corticioides .

* Keisuke Izumi 1) , Tomoe Nagao 1) , Harada Yukio 1)

1) Département des sciences de la vie agricole de l'Université de Hirosaki
edition 2007/06/05

Il a été révélé que la grande maladie rouge de Medaka se développe sur des tiges de céréales et de branches (1991) lorsqu'elles sont inoculées avec des spores estivales de Stereostratum corticioides . Durant ce temps, nous avons observé les signes naturels de la maladie de la maladie de Dogweed à bec rouge et confirmé la formation d'un dépôt de spores d'hiver dans les germes latéraux de la gaine foliaire. Dans ce cas, puisque la chaume n'était pas connue, on considérait que le champignon rouge était envahie par l'arrière de la gaine foliaire et pouvait infecter les bourgeons du côté doux ou la gaine foliaire du tissu. Dans cette étude, nous avons étudié s'il faut ou non envahir l'arrière de la gaine foliaire en tant que voie d'infection du champignon rouge.

(1) L'inoculation de la suspension de spores d'été avec des plantes en pot de Timaxillus et Medaka à l'arrière de la gaine des feuilles a entraîné des symptômes du marqueur de l'oreille jaune apparaissant sur l'épiderme de la gaine foliaire après 2 mois et des sédiments de spores d'hiver ont été formés 3 mois plus tard. Lorsque les gaines de feuilles malades du thymax azuki ont été décollées un par un, il a été confirmé que la maladie avait été développée à l'arrière de la gaine foliaire. En outre, lorsque la gaine de la feuille infectée de Medaka a été décollée, il n'y avait pas de maladie à l'intérieur de la chaume. À partir de ces faits, il est apparu clairement que les spores de l'été de la bactérie des champignons rouges infectent non seulement le nœud, mais aussi le dos de la gaine foliaire.

(2) On a observé que lorsque la basidiospore a été inoculée dans les cellules épidermiques de la gaine cutanée de T. densiflora (pousses de bambou), les hyphes germinatives ont envahi le noyau et répandent les hyphes dans le tissu. Ensuite, l'injection de la suspension de basidiospore a été injectée du côté inverse de la gaine de la feuille de pommes de terre et, par conséquent, une tache jaune de symptôme précoce est apparue sur la chaume six mois plus tard. Cela suggère que la basidiospore du champignon rouge envahit l'arrière de la gaine foliaire du bambou Sasa et peut causer une infection.

À partir des résultats des tests d'inoculation jusqu'à présent, dans la nature, les spores basales formées par la germination des spores hivernales, principalement pendant la saison des pluies coulée par la pluie, se sont maintenues entre la gaine foliaire et la chaume et ont germé sur place, On pensait qu'il a envahi la chaume à travers des tissus mous tels que les bourgeons latéraux de la base.

Copyright © 2006 Société mycologique du Japon