Truncospora cf ochroleuca 2001 1005 (2)

Truncospora cf ochroleuca 2001 1005 (1)

 

 

Perenniporia ochroleuca (Berk.) Rivarden 1972
 
Polypore ocre et blanc, ウズラタケ (Polypore caille)
  Perenniporia ochroleuca (Perenniporia_ochroleuca_2003_dr_1.jpg)  
  • Basidiomycota / Homobasidiomycetes / Polyporales / Polyporaceae
  • Synonymes

Polyporus ochroleucus Berk. 1845 ;

Fomitopsis ochroleuca ( Berk.) Imazeki 1943 ;

Heterobasidion ochroleucum ( Berk.) G.H.Cunn 1965 ;

Fomes ochroleucus ( Berk.) Llyod 1917 ;

Polyporus compressus Berk. 1845 ;

Polyporus havannensis Berk. & M.A.Curtis 1869 ;

Polyporus turbinatus Pat. 1891 ;

Poria ochroleuca ( Berk.) Kotlaba & Pouzar 1959 ;

Tramètes ochroleuca ( Berk.) Cooke 1891 ;

Truncospora ochroleuca ( Berk.) Pilàt 1953 ;

Ungulina ochroleuca ( Berk.) Pat. 1900

  • :Fructification en forme de console, sessile, dimidiée ou ongulée, largement fixée au substrat, aplatie, jusqu'à 70 mm de large, 3-25 mm d'épaisseur, et atteignant 50 mm de projection, liégeuse à l'état frais. Surface supérieure glabre, ochracée, décolorée avec l'âge, zonée souvent brun jaunâtre pâle à brun violacé, terne à faiblement brillant, zone concentrique distincte rainurée, striée finement radialement, à bord épais, arrondi, entier ou légèrement lobé et de couleur généralement claire , stérile.
  •  :Face inférieure porée. Pores arrondis, 2 à 4 par mm, blancs, crème ou ochracés, pâle brunâtre avec l'âge.
  • Trame blanche ou un peu ochracée, la couche supérieure épaisse de 1-3 mm, dure, cornée, tenace, zonée faiblement, la couche inférieure unique ou très faiblement stratifiée ; tubes, 3-10 mm de long et de couleur paille. Odeur et saveur indéterminée.
  • Stipe absent
  • Ecologie Sur de nombreux feuillus vivants tels que Arbustus, Ceratonia, Erica Grevillea, Myrtus, Olea, Phylleria, Pistacia, Pittosporium, Pyrus, Rhus, Robinia, Rosmarinus, Spartium, Quercus et Ulex, rarement sur conifères ( Juniperus). ( Voir liste des récoltes).
  • Comestibilité Sans intérêt
  • Références bibliographiques Fungi Europaei 10 385 ; DM 132 p. 18 ; E.P. 2 p. 459 fig. 232 & 233
  • Commentaires

Isolés ou en groupes imbriqués. Assez fréquent. Eté-automne.
Remarques : Pourriture blanche. Spores fortement tronquées et dextrinoïdes.

Date de création : 10/05/2010 - Rémi Péan

Dernière modification : 02/10/2014 - Daniel Gramain