Aster savatieri Makino

Hier en quantité à Kyôto, un des rares chrysanthèmes sauvages du printemps.
Aster savatieri Makino, ou plus probablement son cultivar (connu depuis la période Edo!)

Miyako-wasuré est un joli nom signifiant "oublier la capitale", cf: Myosotis .
La légende du 13e siècle veut que c'est en regardant ces fleurs que l'empereur déchu, fit ses adieux en partant pour l'exil.