Note d'Ethnomycologie par Daniel Thoen

III - Usage technique des polypores :
les cuirs à rasoir et matières de polissage


       

Piptoporus betulinus 1394

Les polypores les plus utilisés dans la confection des « cuirs à rasoirs » sont le Polyporus squamosus et le Piptoporus betulinus dont les noms vernaculaires anglais razor-strop fungus et norvégien kniv juker sont évocateurs quant à l'usage qui en était fait.

 

Polyporus squamosus 1985 0518

 

      RAMSBOTTOM (1923, p. 129) signale que le nom razor-strop fungus est souvent donné à Piptoporus betulinus, car depuis le début du XIXe siècle il était utilisé dans la préparation des cuirs à rasoirs, et dont la forme habituelle était une pièce rectangulaire de champignon d'environ 6 x 2 x 1 pouces (environ 15 x 5 x 2,5 cm) clouée sur un morceau de bois, les pores dirigés vers le haut; le cuir était ensuite enduit avec une terre siliceuse stérilisée.

 

Phellinus_igniarius_Oak_2009_G1

Des cuirs similaires étaient fabriqués par les exploitants forestiers (lumber men) en Colombie Britannique ainsi que par les Macédoniens, qui utilisaient également des cuirs confectionnés à partir de carpophores de Fomes ignarius.

 

 

      Selon BEELI et DE KEYZER (op. cit.), Piptoporus betulinus était coupé en fines lanières polies à la pierre ponce et collées sur bois.
    L'utilisation de Polyporus squamosus dans la préparation de cuirs à razoirs en Angleterre est attestée par CORDIER (1870), BEELI et DE KEYZER (op. cit.) et JACCOTET (1968, p. 22). CORDIER écrit p. 90 :
« Le Bolet squameux, Polyporus squamosus Fr., sert, en Angleterre, à fabriquer d'excellents cuirs à rasoir et que l'on dit supérieurs à tous les autres. Pour cela, on choisit, en automne, des individus de grande taille, exempts de toute attaque de vers; on les sèche avec soin, afin de prévenir l'action de la moisissure; après quoi, on les coupe en tranches longitudinales auxquelles on donne une forme convenable : chaque tranche, polie avec la pierre ponce, est ensuite collée sur un bois d'une forme appropriée à l'usage que l'on veut en faire. Le Bolet du Bouleau, Piptoporus betulinus peut âtre employé au même usage. »

      En Europe, il n'est pas rare de rencontrer sur les marchés français, suisses, italiens... Albatrellus confluens, A. cristatus, A. ovinus, Grifola frondosa (cultivé au Japon), G. umbellata.